A FIERA DI U CASGIU

La 24ème édition de A Fiera di u Casgiu


Rédigé le Lundi 22 Avril 2019 à 16:23 | Lu 90 fois

L'édito de Laurette Marchioni, Présidente :


Cette vingt-quatrième édition est placée sous le thème du dérèglement climatique. Question vaste et complexe à laquelle A Fiera di u Casgiu n’a pas la prétention de répondre bien sûr. Devant l’imminence d’une catastrophe annoncée depuis plus de trente ans par les scientifiques eux-mêmes dont le discours n’a pas été plus entendu que celui des oiseaux de mauvais augure qui nous prédisaient une apocalypse certaine, il s’agit d’unir notre voix à toutes celles qui crient l’urgence d’une situation qui n’est plus différée, cette fois, mais qui aujourd’hui est bien là.
Il y a trente ans déjà, la solution au problème mondial du dérèglement climatique ne pouvait être que la diminution rapide, volontaire et massive de la consommation des énergies fossiles à effet de serre dont on prévoyait les impacts sur le réchauffement climatique. Un réchauffement qui amènerait lui- même à des dérèglements climatiques qu’on ne peut plus nier aujourd’hui et qui ne pourront aller qu’en s’accentuant. Car sur ces trente dernières années avec la généralisation du modèle de croissance occidental et l’émergence de nouvelles puissances avides de consommer autant que nous avons consommé et que nous continuons à consommer, c’est bien le contraire, en effet, d’une diminution de la consommation qui s’est produit !
N’y aurait-il alors déjà plus rien à faire ? Face à la tentation du renoncement, n’y aurait-il pas des possibilités d’agir à la portée de tous et de chacun ? Lors de leurs dernières éditions, les foires de Peri et de Bocognano ont, elles-aussi, mis ce thème en avant avec la présentation de « Quandu Sciappanu i  tempi », un film d’une grande qualité produit par le CPIE d’Ajaccio qui prend le pari de pistes possibles sur le comment consommer mieux, comment habiter son territoire, comment penser le bien commun. En collaboration avec le CPIE d’Ajaccio et Christine Natali, sa directrice, nous aurons la chance de pouvoir nous appuyer également sur la présentation de ce film.
Cette convergence des foires rurales et agricoles de Corse sur la problématique environnementale est bien naturelle. A Fiera di u Casgiu de par sa thématique pastorale est liée depuis sa première édition en 1996 à la problématique environnementale mais elle voudrait, elle-aussi, mettre l’accent sur une situation d’urgence face à laquelle nous nous trouvons tous : urgence à consommer moins, urgence à vivre sur un territoire sans le dévaster, sans l’appauvrir, urgence à considérer le bien de chacun conditionné au bien commun et au bien de tous. C’est devenu vital et c’est plus qu’une transition que nous devons opérer, c’est une véritable révolution dans nos comportements et dans nos mentalités.
Au regard de cette problématique environnementale, le pastoralisme corse offre un modèle. Il ne détruit pas son environnement, il participe au contraire à sa sauvegarde et à sa régénération, c’est un système d’élevage totalement vertueux et le maintenir sur notre île, constitue déjà une réponse à la problématique environnementale. Les rencontres du pastoralisme lors des précédentes éditions ont beaucoup abordé la question de l’impact du changement climatique sur les pratiques agricoles, elles essayeront cette année de mettre en avant les solutions et les adaptations déjà en place mais aussi les pistes et propositions en matière de recherche et d’innovation et les expériences croisées avec d’autres régions. Au-delà du monde agricole et pastoral, encore une fois, ce sont des questions qui directement et indirectement nous concernent tous.
Bonne Fiera di u Casgiu 2019 !
Laure Marchioni
Présidente de l’association A Fiera di u Casgiu
Foire Régionale des Fromages Fermiers de Corse